Gueules Cachées

Le carnaval de Fuentes de Andalucia, petit village rural du sud de l'Espagne, trouve son origine au début du XX siècle et constitue l'une des fêtes païennes les plus anciennes de la région. On y célébrait l'exaltation de la viande de porc pour combler l'abstinence de consommation de viande durant la période du carême.
Mais c'est sous la dictature de Franco, que le carnaval de Fuente de Andalucia deviendra l'un des carnaval les plus singuliers du territoire Andalou. En 1950, malgré la volonté du régime franquiste de contrôler, voir d'interdire, ces fêtes païennes durant lesquelles la classe populaire se libère, les habitants de Fuentes continuèrent de célébrer leurs traditions. Pour ne pas êtres reconnus par l'aristocratie locale et les milices franquistes, les villageois dissimulèrent leur visage derrière des masques rudimentaires, fais de draps ou de torchons, leur procurant un aspect inquiétant.
Ce manque de moyens pour se fournir des déguisements plus sophistiqués, fera du carnaval de Fuentes de Andalucia, l'un des plus singuliers et original de la région. Il fait partie des rares carnavals qui ont survécu à la dictature, refusant les influences de l'un des plus important d'Europe, le carnaval de Cadiz. Déclaré fêtes d'intérêts touristique et culturel d'Andalousie, le carnaval de Fuentes de Andalucia et ces masques inquiétants représentent un folklore traditionnel, encré dans une identité régionale forte, encore très présent de nos jours.